Ces footus ballons qui nous gonflent !

Tous les ans, tu te fais avoir. Ton petit Antoine te regarde avec ses grands yeux et dit « Messi‘l te plait, on fête mon anniversaire avec mes copains !  Dis, tu veux bien, dis ?! » Et là tu sais que tu es bon pour aller te Pelé les miches tout un samedi chez papy Henri qui ne sait toujours pas utiliser le thermostat du chauffage.

Bien-sûr on est tous prêts à faire de notre Best pour notre Petit.Mais Kanté dans le magasin à 19h30 un vendredi soir à chercher des ballons de baudruche, la seule chose que tu penses c’est « J’en Neymar de ces Buffoneries ! » Voici donc une bonne raison pour que Thuram plus avec ces footus ballons.

 

D’abord, ce sont juste de futurs déchets qui finiront soit en un gros Pfaff à faire Desaillyr mamy au milieu de la salle à manger, soit en un long voyage jusqu’au milieu Deschamps dans l’estomac d’un oiseau.

 

Heureusement, ces ballons de baudruches ne sont plus fabriqués en vessies d’animal. Malheureusement, ils sont aujourd’hui fabriqués à partir de latex qui est extrait des arbres pour devenir du caoutchouc transformé. Puis les ballons sont emballés et transportés jusque chez vous… C’est-y pas gonflé autant de gaz à effet de serre pour un anniversaire ?!

A ce train-là, autant emmener ton cher Trésor manger Leboeuf de chez Ronaldo McDonald ! #HistoireDunSteak

 

Ok « c’est pour l’anniversaire de ton petit », Matuidi. Mais que lui diras-tu à ton gamin quand il sera plus grand et que tu devras lui expliquer que tu as contribué au réchauffement climatique juste pour fêter ses 6 ans ? Ça sent le Rossi un peu !

 

Bref autant de bonnes raisons pour rentrer à la maison et dire que tu as fait chou Blanc. C’est de la Bale non ?!

C’était l’astuce d’une fane des bleus !

 

VOS ECONOMIES ENVIRONNEMENTALES*

Lorsque vous n’achetez pas de sachet de 100 ballons de baudruche, vous contribuez à économiser environ :

  • 182 grammes de déchet,
  • 307 kW d’électricité (opérations de fabrication),
  • 582 g d’équivalent CO2 (production d’électricité et transport),
  • 1,5 litre de pétrole (colorant, emballage et transport),
  • 75 litres d’eau (croissance de l’arbre, extraction de pétrole),
  • 12,8 m2 d’empreinte écologique (superficie de forêt virtuelle nécessaire pour absorber les émissions de CO2),
  • 5 à 12 euros

Même si vous optez pour des ballons « biodégradables », sachez que ce terme n’a pas d’encadrement règlementaire et que vos ballons mettront de toute façon jusqu’à 5 années pour se biodégrader. Vous ne manquez pas d’air ?

 

(*) Ces chiffres sont des estimations statistiques. Ils sont destinés à l’usage strictement personnel. Toute utilisation à des fins scientifiques, commerciales ou juridiques est fortement déconseillée.

 

En savoir plus:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.